Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

Château de Querrieu

Querrieu, des hommes, des évènements

 

Armes, poteries, objets de bronze et outils divers mis à jour témoignent de la présence de l’homme en ce lieu depuis des millénaires. 

 

César a sans doute emprunté la chaussée qui menait d’Amiens au pays des Nerviens et traversait le village. 

 

En 853, Charles le Chauve ordonne la construction d’un manoir pour protéger la région des envahisseurs Normands. Le premier château de Querrieu voit ainsi le jour mais il ne reste rien de ses épaisses murailles percées de meurtrières.

 

L’existence du village est attestée par des écrits de l’an 1104. Deux chartes des XIIIe siècle sont conservées aux archives de la Somme. 

 

Du XIVe au XXe siècle, batailles et pillages se succèdent.

 

En 1517, François 1er inspecte la forteresse de Querrieu.

 

En 1555, les Allemands occupent les lieux et, 40 ans plus tard, Henri IV s’y attarde et défait les Espagnols. 

 

En 1636, Corbie est assiégée par d’autres Espagnols. Ils mettent Querrieu à feu et à sang, y compris le château à peine reconstruit. 

Chaque fois, le village est soumis à contribution et les récoltes saisies pour les besoins de l’armée. 

 

Au XIXe, de grandes transformations affectent la vie du pays. L’industrie de la tourbe, la bonneterie, la briqueterie apportent l’emploi et la sécurité. Le village compte alors plus de mille habitants (600 en 1988). 

 

Le château se transforme. Le monde est au romantisme et le parc à “l’anglaise” date du règne de Louis-Philippe. 

 

Le 23 décembre 1870, les Prussiens entre dans le bois de Querrieu et c’est la victoire, à Pont- Noyelle, du Maréchal Faidherbe.

 

Durant la grande guerre, le château est occupé par la 4e armée britannique sous les ordres du Général Rawlinson. Le 10 août 1916, le Roi George V est à Querrieu avec son Etat-Major et y vient décorer des Généraux français dont Fayolle et Balfourier, accompagné de son fils le Prince de Galles, futur Duc de Windsor. 

 

1940, une autre guerre, à nouveau la tempête. Le Général Guderian fait une brève apparition chez nous, le Maréchal Goering y inspecte un dépôt d’armement. 

 

Depuis la paix est revenue et il nous appartient de la préserver.